Les Bé Vriott’

Association de Recherche et d'EXpression pour la culture POpulaire en Vendée

Ensemble de Musiques et Danses Traditionnelles (E.M.D.T.)

Président : Maurice ARTUS (Tél. : 06.07.80.40.82 – Courriel : maurice.artus@wanadoo.fr)

 

 

Accueil de la sectionTouline | Nos Danses TraditionnellesNos Costumes et Coiffes
Tap Dou Païe | Sounurs
| Les Bé Vriott’ | Discographie

 

Actuellement en sommeil (mais n’attendant que de renaître de ses cendres !), les Bé Vriott’ (les biens agiles) était la nouvelle génération de danseurs et musiciens traditionnels du début des années 2000. Ils avaient pour objectif principal de sensibiliser les jeunes générations en montrant que les danses traditionnelles étaient toujours d’actualité.

Sensibiliser les jeunes générations aux danses traditionnelles

C’était un groupe d’une vingtaine d’adolescents de 13 à 18 ans qui s’étaient réunis par amitié autour d’un point commun qui est la passion pour la musique et la danse traditionnelles. Ce rassemblement s’est effectué en septembre 2003 autour de Christophe Pouvreau, joueur d’accordéon diatonique et de violon, et de Vincent Dru, joueur de veuze, deux des responsables de cette formation.

Ce regroupement avait provoqué un déclic pour chacun d’entre eux : ils avaient ainsi associé leurs capacités en dansant et en s’amusant entre copains à une ambiance conviviale. Ils avaient ensuite décidé de se revoir ensemble pour apprendre sérieusement à danser, mais toujours avec la même ambiance, en se regroupant tous les samedis matins de 10h30 à 12h, dans la salle « de la Rochejacquelein » au Perrier, avec Roger Rambaud et Evelyne, sa femme, danseuse et chanteuse à Tap Dou Païe, qui les encadraient.

Un répertoire transmis par leurs aïeux, de génération en génération, par le « bouche à oreille »

Leur répertoire était centré musicalement sur celui que leurs aïeux perpétuaient de génération en génération par le « bouche à oreille ». Ce programme contenait surtout des musiques et danses du Marais-Breton Vendéen ainsi que celles des îles de Noirmoutier et de l’Ile d’Yeu, où nombreuses d’entre elles avaient été collectées par l’Arexcpo.

Afin de pérenniser cette démarche, ils avaient finalement décidé d’élire leur bureau et de rejoindre, dans le cadre associatif de l’Arexcpo, la section E.M.D.T (Ensemble de Musiques et Danses Traditionnelles) avec la formation Tap Dou Païe et Sounurs, qui étaitent, pour les Bé Vriott’, un fabuleux exemple. Et peu à peu, un but à atteindre a été fixé afin de préserver le patrimoine des musiques et danses traditionnelles, en produisant des spectacles devant un public qui est attentif à cette esthétique musicale, mais surtout, pour démontrer que les jeunes assurent la relève de ce patrimoine en le respectant.